IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'adoption du DevOps a presque doublé en cinq ans et a été accélérée par la crise du Covid-19
Selon un rapport de Redgate Software

Le , par Bill Fassinou

10PARTAGES

4  0 
Le secteur technologique s'est montré très résilient l'année dernière et a permis à des entreprises de plusieurs secteurs de mettre en place le télétravail afin de minimiser les impacts de la crise. Les entreprises se sont rapidement familiarisées à d'autres modes de travail et certaines parmi elles ont même constaté un gain de productivité du personnel. Dans l'édition 2021 de son rapport annuel sur l'état d'adoption du DevOps dans les organisations, spécifiquement par les professionnels des bases de données (The 2021 State of Database DevOps), Redgate Software a constaté que l'adoption du DevOps a presque doublé en cinq ans, et a considérablement augmenté durant la pandémie.

Database DevOps : une discipline qui se développe davantage dans les organisations

Redgate Software est une société éditrice de logiciels, basée à Cambridge, en Angleterre. Elle fournit des solutions de développement de bases de données conformes pour les secteurs de la finance, de la santé et de la technologie, ainsi que des outils simples et ingénieux pour SQL Server, .NET, etc. L'entreprise gère aussi des sites Web communautaires tels que "SQL Server Central" et "Simple Talk". Dans son rapport, Redgate a déclaré que tout au long de l'année dernière, les entreprises ont été pressées d'apprendre un ensemble diversifié de technologies et de méthodes pour rester agiles dans une économie en mutation.



Selon la société, dans ce monde d'abord numérique, les données jouent un grand rôle ; en tandem, il en va de même pour la fourniture des données et la persistance de la couche de base de données elle-même. Elle estime que l'application des principes DevOps et de l'automatisation tout au long du cycle de vie des logiciels est essentielle pour maintenir un niveau élevé d'efficacité. En effet, Redgate a constaté que 70 % des entreprises utilisent désormais plus d'une base de données dans leur pile et de nombreuses organisations utilisent un mélange de bases de données sur site et de bases de données en nuage.

D'après Redgate, les styles divergent également, car les bases de données non relationnelles comme NoSQL gagnent en popularité, et de nouvelles bases de données open source apparaissent pour répondre à des situations de niche. Cela signifie que les opérateurs de bases de données peuvent avoir besoin de mettre davantage l'accent sur le développement des bases de données pour gérer une complexité supplémentaire. Ainsi, Redgate estime que, comme pour le développement d'applications, les principes DevOps sont aussi essentiels pour la mise en place de bases de données de qualité et efficaces. D'où l'importance de l'approche Database DevOps.



Database DevOps est une discipline qui prend en compte les processus utilisés pour automatiser les changements et les déploiements de bases de données. Autrement dit, Database DevOps aide les équipes à identifier et à rationaliser davantage le processus de développement et de lancement d'applications en s'attaquant à un goulot d'étranglement connu : la base de données. Redgate estime que c'est un domaine qui se développe dans les esprits à mesure que les bases de données se diversifient. Le rapport "The 2021 State of Database DevOps" a interrogé 3 200 professionnels des bases de données sur l'état général de leur adoption du DevOps.

L'enquête a aussi porté sur l'automatisation et le déploiement des modifications de bases de données et sur les technologies sous-jacentes des bases de données. Voici un aperçu des principales conclusions du rapport.

L'adoption du DevOps se généralise dans tous les projets

Dans cette partie du rapport, Redgate a déclaré que, afin de répondre aux besoins pressants en matière d'innovation numérique, le DevOps a pris de l'importance dans tous les secteurs d'activité. L'enquête a révélé que 74 % des organisations ont maintenant adopté une forme quelconque du DevOps, et environ 26 % des répondants ont déclaré appliquer les pratiques DevOps dans tous les projets. Redgate a déclaré que cela représente une hausse significative par rapport aux années précédentes. Le rapport révèle une légère augmentation de l'adoption du DevOps dans les grandes entreprises.



Quelles sont donc les pratiques DevOps les plus utilisées par les entreprises ? Eh bien, en matière de DevOps pour le développement d'applications, la majorité des organisations (50 % et plus) ont adopté le contrôle de version, les constructions automatisées, la surveillance, les tests unitaires automatisés, l'analyse de code statique et les déploiements semi-automatisés en production. Seuls 41 % des organismes interrogés ont des déploiements entièrement automatisés en production. Ces méthodes peuvent être considérées comme une référence de base pour les DevOps modernes.

L'étude a démontré que dans la plupart des organisations, le DevOps est une entreprise commune. Un plus grand nombre de répondants ont déclaré avoir adopté une communauté de pratique, plutôt que de compter sur des décideurs individuels, pour diffuser les stratégies DevOps et diriger la planification. Selon le rapport, une communauté de pratique est un groupe de personnes qui "prend des décisions, fournit des recommandations ou est consulté".

Le manque de compétences est le principal obstacle à l'adoption du DevOps

Selon le rapport, la pression est sur les ingénieurs pour produire afin de répondre aux demandes de transformation numérique. Cependant, les organisations connaissant une sécheresse de développeurs peuvent ne pas posséder le talent nécessaire pour introduire les pratiques DevOps. Ainsi, Redgate estime qu'il n'est pas surprenant que l'obstacle commun à l'adoption du DevOps soit le "manque de compétences appropriées dans l'équipe". Parmi les autres obstacles culturels à l'adoption du DevOps, on peut citer la perturbation des flux de travail existants et le manque d'alignement entre les équipes.



Il est intéressant de noter que le manque de soutien de la direction a été cité comme le plus faible obstacle à l'adoption du DevOps. Selon Redgate, cela indique un consensus universel sur les objectifs du DevOps. Si l'on considère les obstacles techniques qui empêchent l'amélioration de la livraison et de l'exploitation des logiciels, 41 % ont noté une automatisation insuffisante des processus de publication et 39 % ont exprimé des entraves dues au code existant.

Augmentation de la livraison continue des bases de données

Le rapport a révélé que Database DevOps semble aussi être de plus en plus utilisée dans la production. Pour les besoins de cette étude, Database DevOps est défini comme "l'automatisation de la livraison des modifications de base de données". Selon le rapport, 51 % des personnes interrogées automatisent déjà certaines parties de leur processus de déploiement de bases de données. Bien qu'il augmente d'année en année, Database DevOps est loin d'être omniprésent. Comparée à DevOps dans le domaine du développement d'applications, l'utilisation globale du Database DevOps est plus faible.



Par exemple, seuls 36 % des utilisateurs mettent en œuvre des constructions automatisées. Et seuls 22 % adoptent la livraison continue (CD) pour toutes les bases de données. Néanmoins, le rapport montre que cela pourrait changer rapidement, car 80 % des répondants travaillent à la mise en place de la livraison continue pour les modifications de bases de données ou l'ont déjà fait. Selon le rapport, la mise en place d'un processus de livraison continue pour les modifications de bases de données pourrait augmenter la vitesse de livraison globale du logiciel.

Les deux principaux moteurs de l'adoption de l'automatisation des bases de données sont l'augmentation de la vitesse de modification des bases de données et la libération de temps pour d'autres travaux. La troisième raison principale est la réduction des temps d'arrêt des applications. Le rapport estime que cette dernière raison a gagné en importance cette année, car le désir de créer des systèmes plus fiables est une préoccupation constante.



Cependant, Redgate estime que, pour récolter ces fruits, les organisations doivent surmonter certains défis importants. Il y a notamment la synchronisation des modifications d'applications et de bases de données et le maintien de vitesses élevées pour l'automatisation des bases de données.

Les organisations adoptent des approches hybrides en matière de bases de données

Le rapport a révélé que les entreprises utilisent de plus en plus un mélange de technologies et de styles de bases de données différents. « Nous constatons également une augmentation du nombre de bases de données en nuage et hybrides », a déclaré Redgate. En matière de styles de bases de données, l'étude montre que les bases de données relationnelles représentent toujours la majorité des parts de marché. Environ 98 % des répondants possèdent au moins une base de données relationnelle. Cependant, Redgate a aussi constaté que les bases de données non relationnelles, comme NoSQL, gagnent en popularité.



Environ 47 % des professionnels des bases de données interrogés ont une base de données NoSQL dans leur entreprise. En outre, il est intéressant de noter que seuls 2 % utilisent exclusivement des bases de données non relationnelles, ce qui indique qu'il s'agit d'un cas d'utilisation de niche. Selon le rapport, les entreprises utilisent aujourd'hui plus de bases de données que jamais auparavant. Ainsi, environ 70 % des professionnels des bases de données ont déclaré avoir plus d'une base de données dans leur pile. Ce chiffre a augmenté de près de 10 % depuis l'année dernière.

Les types de bases de données se multiplient également, car 45 % d'entre eux ont plus d'un type de base de données. En matière de systèmes de gestion de bases de données (SGBD), c'est Microsoft SQL Server qui est le plus utilisé, avec un taux d'utilisation de 82 %. Le rapport montre que d'autres SGBD comme MySQL, Oracle, PostgreSQL et MongoDB sont à la traîne. Les entreprises augmentent aussi leur utilisation des modèles de déploiement de bases de données en nuage et hybrides. Quatre-vingts pour cent (80 %) des répondants hébergent une base de données en nuage, et 65 % utilisent un mélange de bases de données en nuages et de bases de données sur site.



Selon Redgate, une explication possible de l'effet de diversification des bases de données est l'augmentation de l'utilisation des fournisseurs de cloud public, combinée à l'essor des stratégies multicloud. Les options de bases de données se multiplient également, car de nombreuses bases de données gratuites et open source peuvent répondre aux besoins uniques des projets. Par ailleurs, Redgate estime que cette "persistance polyglotte" pourrait également être simplement une occurrence naturelle au sein des grandes entreprises qui supportent de nombreuses nuances d'applications.

Qualité de Database DevOps = Qualité des performances du logiciel

« En résumé, les bases de données non relationnelles prennent de l'ampleur, les modèles de bases de données en nuage et hybrides sont de plus en plus courants, et les grandes organisations utilisent de plus en plus de multiples types de bases de données. Le paysage devrait continuer à se diversifier, ce qui signifie que Database DevOps s'intensifie pour gérer cette complexité », a déclaré Redgate en conclusion au rapport "The 2021 State of Database DevOps". Le rapport indique qu'il existe une corrélation entre la qualité de Database DevOps et la qualité globale des logiciels.

Alors, après le développement d'applications et les bases de données, quelle sera la prochaine branche d'implantation du DevOps ? « Le prochain domaine pour DevOps est l'ingénierie et l'analyse des données », a déclaré Pramod Sadalage, directeur de ThoughtWorks, une société de conseil en logiciels basée à Chicago, dans l'Illinois. Bien qu'il soit important de prendre une étude réalisée par un fournisseur avec un grain de sel, on pourrait voir probablement plus d'intérêt pour Database DevOps, surtout que le thème DevOps continue à imprégner tout le spectre du développement et de la livraison de logiciels.

Source : The 2021 State of Database DevOps

Et vous ?

Que pensez-vous des conclusions du rapport de Redgate ?

Voir aussi

DevOPS avec Azure - Partie 4 : apprendre à mettre en place un pipeline d'intégration et livraison continues en utilisant VSTS, par Hinault Romaric

AWS lance Amazon DevOps Guru, un service d'opérations dans le cloud alimenté par l'apprentissage automatique pour améliorer la disponibilité des applications

Comment la responsabilité partagée affecte la livraison de logiciels fiables dans un environnement DevOps ? Une analyse d'OverOps

Les professionnels de l'informatique ont du mal à s'entendre sur la définition d'une initiative DevOps, d'après les résultats d'une enquête

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !